lettresclassiques.fr

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

29 nov. 2016

Les déclinaisons latines

Il apparaît que nombreux sont ceux qui ne connaissent pas, dans les déclinaisons latines, la longueur des désinences. Or quelques-unes sont très utiles pour comprendre les textes, et en particulier lorsque les longues y sont indiquées (on distingue plus facilement un ablatif féminin singulier d'un neutre accusatif pluriel, par exemple). Voici donc un tableau des règles de déclinaison en latin, où les longues sont indiquées.

(Tableau complété avec la déclinaison de l'adjectif et quelques techniques d'apprentissage.)

22 août 2014

Un manuel de grammaire

Cécile Revéret vient de publier un Précis d'analyse grammaticale et logique. Ce livre est l'indispensable que nous attendions depuis longtemps. Il permet aux étudiants en Lettres, aux professeurs et instituteurs qui souhaitent compléter leur formation afin de pouvoir enseigner une grammaire plus claire, plus cohérente, plus efficace — en somme, plus pédagogique — de s'accaparer les outils d'un enseignement de la langue française accessible à tous. Comme son nom l'indique, son Précis est à la fois concis et complet, en en plus pourvu d'exercices d'entraînement corrigés.

Nous le recommandons chaudement à tous les professeurs et futurs professeurs de Lettres, classiques ou modernes.

03 déc. 2010

Les « clf », cahiers des lettres françaises

    1. Les cahiers des lettres françaises répondent aux nouveaux programmes applicables en 2011. Ces programmes font preuve d’un certain bon sens et rejettent aux oubliettes toute une idéologie jargonnante et techniciste.

    1. Ils comportent une partie grammaticale importante. Le choix de consacrer une portion importante des heures de cours à la grammaire et au vocabulaire pourrait paraître irréaliste à certains : pourquoi refaire de la grammaire maintenant, alors que toutes les années antérieures ont été relativement inutiles ? « C’est trop tard, passons à autre chose ». Ce n’est pas notre optique : d’une part, on ne peut pas analyser les textes si on ne les comprend pas dans leurs détails : phonétique, vocabulaire, syntaxe, ponctuation. D’autre part et surtout, on peut analyser les textes littéraires avec précision et finesse sans panoplie clinquante et hétéroclite de notions prétendument littéraires.

    1. L’esprit dans lequel on y mène l’interprétation des textes, au rebours d’une logique techniciste qui amène à montrer combien le texte étudié, assemblage de ficelles, est banal, veut comprendre et montrer pourquoi le texte est exceptionnel.

    1. Ces cahiers proposent une progression annuelle réaliste ; plus qu’une banque de textes, il s’agit d’un véritable cours, qu'on peut suivre sereinement.

Premier cahier des lettres françaises

Les textes étudiés sont des poèmes ou des textes appartenant aux genres brefs «de l'argumentation» (maximes, fables, courts essais) et on y «révise» l'analyse du nom et de l'adjectif, ainsi que quelques autres bases grammaticales essentielles à l'analyse littéraire. (Deuxième édition, revue et corrigée en mars 2016)

Deuxième cahier des lettres françaises

Toujours avec les genres brefs (surtout poétiques), on reprend ici l'analyse des pronoms et des adjectifs déterminatifs qui y correspondent.

NB: Les fichiers ci-dessous sont librement consultables. Il sont accompagnés de commentaires à l'intention du professeur ; en général, un clic droit sur les petites icônes indiquant un commentaire dans votre afficheur de pdf vous le fera apparaître.

    NLM