lettresclassiques.fr

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

06 avr. 2020

Etude du vocabulaire d'Horace (3)

Chers élèves de 2de,

voici la troisième partie du corrigé pour le vocabulaire d'Horace. Je vous invite à le recopier intelligemment, en suivant aussi sur votre exemplaire du livre de Corneille — et en particulier pour ceux qui ne l'auraient pas déjà fait.

Bien cordialement,

Votre professeur de Lettres

27 mar. 2020

Etude du vocabulaire d'Horace

Chers élèves de 2de,

voici comme promis du travail sur un autre domaine : le vocabulaire. C'est vraiment très important pour progresser en français : apprendre le français, c'est d'abord apprendre les mots français. Je vous avais déjà indiqué, avant le confinement, que vous deviez choisir vingt mots difficiles dans Horace, pour en mener l'étude que vous deviez me rendre dans le DM. Je vous demande maintenant de continuer cette étude, pour davantage de mots. Pour lundi prochain, le 30 mars, essayez de terminer l'étude telle que je vous la propose. Si ce n'est déjà fait, recopiez l'étude des sept premiers mots qui m'ont paru intéressants dans le début de la première scène, comme je l'ai faite dans la première page du fichier ci-dessous, en donnant : la nature du mot; le contexte dans lequel vous l'avez trouvé; la définition qui convient dans ce contexte avec éventuellement des synonymes; s'il y en a, un ou plusieurs antonymes ; s'il y en a, des mots de la même famille. Utilisez le dictionnaire; veillez à ne pas faire de fautes en copiant... mais surtout, réfléchissez bien pour choisir la bonne définition sans tout copier : il faut choisir la définition qui convient dans le contexte !

Vous progresserez à deux conditions : d'une part, si vous travaillez ; d'autre part si vous travaillez AVEC votre intelligence. Cherchez vraiment à comprendre le sens de la phrase ou du morceau de phrase d'où vous avez tiré le mot à étudier ! Vous avez le droit de vous tromper, d'hésiter; mais il faut absolument réfléchir ! C'est en réfléchissant que vous deviendrez de plus en plus intelligent !

J'essaie de vous proposer ici un corrigé aussi rapidement que possible.

Cordialement,

Votre professeur

21 fév. 2016

Ceux qui désirent autre chose

Le livre I des Satires d’Horace paraît en 35 ou 34 avant J.-C., alors que l’alliance entre Octave et Marc-Antoine commence à se fissurer. Pendant qu’il mène campagne en Illyrie, Octave laisse aux commandes de Rome et de l’Italie le richissime Mécène, l’un de ses plus sûrs hommes de confiance. Horace est, quoiqu’il ait été tribun militaire dans le camp républicain, avec son ami Virgile, l’un des poètes qu’il protège et soutient.

Les Satires sont en réalité, d’après leur titre original, des Sermōnēs — c’est-à-dire, bien qu’écrits en hexamètres dactyliques, des conversations enjouées et légères : le moraliste évoque le quotidien des Romains avec une réjouissante familiarité.

Nous livrons ici la première de ces satires, qui évoque d’une façon extrêmement vive, dans un style aussi mordant que séduisant, l’éternel mécontentement des hommes, qui trouvent que l’herbe est toujours plus verte dans le champ des voisins, à commencer par celui de l’avare.

Notre texte est macronisé et ponctué de la façon la plus suggestive possible, afin d’en rendre la lecture aussi naturelle que possible : le caractère presque sautillant de l’hexamètre d’Horace devrait être sensible, même aux latinistes les moins ferrés en versification.

Les difficultés liées à la langue ou au contexte culturel sont éclairées par une annotation choisie ; les mots absents des Mots Latins de Fernand Martin sont donnés, de sorte qu’on pourra se passer du Gaffiot et de ses chausses-trapes.