Quintilien, le grand pédagogue latin, est au programme de l'agrégation. C'est une bonne nouvelle. L'on pourra commencer à le connaître en lisant la préface qu'il donne à son ĪNSTITŪTIŌ ŌRĀTŌRIA. Le texte est macronisé, pourvu d'une nouvelle ponctuation, et de titulī, comme c'est maintenant notre usage. On y lira que ce Fabius-là est tout ce qu'il y a de plus moderne.