Suite du billet précédent.

Lors de la troisième séance, nous avons « corrigé » le travail fait pendant la semaine, en écoutant et en reprenant ce que les élèves avaient complété dans les deux dernières pages des documents précédents (intérêt des citations pour la fin du chapitre I, choix de deux passages dans une « partie » — choisie elle aussi par l'élève — du chapitre II). Nous avons commenté les passages choisis par un ou deux élèves et le professeur dans les chapitres III et IV.

J'ai ébauché une explication du titre que j'avais donné au chapitre V (« Ah les beaux jours de bonheur indicible ! ») en lisant le poème de Verlaine d'où il était extrait. Les élèves devaient, pour le cours suivant, relire le dit poème pour le comparer au récit de Flaubert, annoter les passages choisis par le professeur, les compléter, le cas échéant par les siens propres, et faire le même travail pour les chapitres 7 à 9.